Rencontre sportive inter classe

Le dernier jour de la première période, nous organisons une rencontre sportive entre toutes les classes de cycle 3. Les élèves sont répartis par équipe de 4 (ils sont mélangés). Le but est de créer des liens entre eux et de se gérer dans un petit groupe.

Chaque équipe dispose d'un tableau expliquant les rotations pour se rendre aux ateliers. Ils doivent noter les scores dessus.

Voici les 10 activités et ateliers qui seront proposés :

1/ Lutte (jeux d'opposition) à travers un combat d'une minute 30 . Interdiction de se mettre debout.

2/ Lancer précis (il faut lancer des balle de tennis dans 4 cerceaux posés au sol qui valent différents points 10,20,30 en fonction de l'éloignement). Le ballon doit rebondir dans le cerceau sans avoir touché le sol avant. Chaque enfant lance trois ballons. Tous les points d'une équipe sont cumulés.

3/ Tirs de handball (quatre cerceaux sont placés à chaque coin du but et les enfants marquent 10 quand ils visent le cerceaux). Ils disposent de trois ballons.

4/ Tirs de foot (même principe que le tir de hand mais avec le pied) Les cerceaux du haut du but valent 20 points.

5/ Tirs de basket (placer trois cerceaux : un face au panier et un de chaque côté pour faire des tirs excentrés). L'enfant doit faire un tir dans chaque cerceau. 10 points par panier marqué.

6/ Parcours gymnique (2 équipes s'affrontent sous forme de relais), les enfants doivent marcher sur le banc, passer sous la table, sauter par dessus la haie, slalomer...et revenir pour taper dans la main du copain pour lui donner le signal de départ. L'équipe qui arrive la première et qui par conséquent gagne le relais marque 30 points.

7/ Tir à la corde par équipe ( mettre un foulard au milieu de la corde, si le foulard passe la limite l'équipe gagne et marque 30 points.)

8/ Slalom en dribble avec un ballon de handball ( épreuve opposant deux équipes sous forme de relais et donc de course). L'équipe qui termine la première marque 30 points.

9/ Sprint (dans la côte de l'école sur le bitume faire une course de vitesse). Deux équipes s'affrontent. Un élève d'une équipe contre un élève de l'autre équipe. 5 points par victoire.

10/ Lancer loin (avec une craie au sol il faut noter les distances). Les élèves doivent lancer le frisbee le plus loin possible. Ils reportent sur le tableau la longueur du plus long lancer ou on peut faire additionner toutes les distances parcourues.

A la fin de cette rencontre sportive faire le total de tous les points et réaliser un classement avec un vrai podium.

Cette journée permet de travailler en groupe, de rendre les enfants autonomes, de gérer le comportement en dehors de la classe, de créer des liens... l'EPS est une excellente discipline pour travailler la cohésion.

Il y a la possibilité de faire un pique-nique avec les élèves le midi. L'après-midi, il est possible de faire des sports collectifs (poule, renard, vipère ou thèque ou handball...) pour travailler la cohésion.

Généralités

Beaucoup d'enseignants n'apprécient pas cette discipline moi je l'adore. Cela est peut-être lié à ma formation en STAPS. Elle permet de voir les élèves dans un autre contexte que derrière un bureau et de créer une bonne ambiance de classe, même avec une classe difficile.

Chaque année, j'organise une journée rencontre EPS avec les autres classes de CM de mon école au début et en fin d'année. Les élèves sont par équipe de 4 ou de 5 et ils doivent réaliser différentes épreuves. Le midi on pique-nique tous ensemble et l'après-midi jeux collectifs. En fin d'année, on souligne les progrès sportifs mais aussi au niveau du comportement.

natation

Nous allons à la piscine à deux classes pour effectuer nos 10 séances tous les ans. Nous faisons 4 groupes ( le groupe 1 pour les élèves rencontrant le plus de difficultés et le groupe 4 pour ceux qui sont le plus à l'aise).

Objectif : Que nos élèves se sentent à l'aise dans l'eau.

Chaque séance doit travailler 4 points : respirer, s'immerger, se propulser et s'équilibrer.

Un maître nageur s'occupe du groupe 1.Le but étant de dépasser ses peurs s'il y en a encore, d'entrer dans la nage de la brasse dans le grand bain et en grande profondeur.

Le groupe 2 est encadré par 2 parents avec la vigilance des 2 enseignantes qui se trouvent juste à côté dans le bassin. Les séances sont préparées par les professeurs qui expliquent aux parents les situations à mettre en place (avec une fiche si besoin).

Ma collègue et moi, nous prenons le groupe 3 et 4 (il s'agit d'élèves qui savent déjà nager au moins une nage et qui peuvent aller chercher un objet au fond de l'eau). Nos élèves ont un assez bon niveau car ils effectuent tous les ans 10 séances au minimum. Nous faisons des vagues de 4 ou 5 élèves dans le sens de la largeur du bassin pour enchaîner le plus possible afin que les élèves n'aient pas froid et qu'ils pratiquent beaucoup en toute sécurité.

Au début de la séance, ils utilisent les planches notamment pour l'échauffement avant de finir sans. De plus, en fin de séance, nous terminons les exercices dans le sens de la longueur. Nous pratiquons le dos, le crawl avec ces deux groupes au travers de jeux et avec la technique du rattrapé. Cette technique consiste à ne pas laisser sa deuxième main partir tant que la première n'est pas revenue. Par exemple, les élèves ont une planche dans la main droite. La main gauche part sous l'eau en formant la lettre S, puis elle rattrape la planche et seulement à ce moment là la main droite part sous l'eau et ainsi de suite.

Un travail sera effectué sur les entrées dans l'eau avec notamment le plongeon du bord et des plots ( bien accrocher le bord de la piscine avec les orteils, plier les genoux, la tête dans les bras et on pousse sur le sol).  On utilisera aussi le toboggan pour rentrer d'une autre manière, ainsi que le tapis au bord de l'eau pour tomber à plat d'eau (comme pour le test nautique).

Un exercice sur la poussée. Mettre les pieds au niveau des fesses avec les jambes pliées contre le mur, descendre sous l'eau avec les bras tendus devant, regarder le fond de la piscine et pousser sur les jambes. Ne pas battre des pieds tant que l'on avance.

Un exercice pour s'immerger en allant chercher un objet au fond de la piscine. Si la piscine dispose d'une cage, ne pas hésiter à l'utiliser pour permettre aux élèves de s'aider du poteau pour pouvoir descendre. Si pas de cage, utiliser l'échelle de la piscine ou la perche du maître nageur. Le jeu de la boîte : chaque équipe à une boîte totalement immergée, chaque élève dispose d'une balle de ping-pong. L'élève plonge et doit placer sa balle dans la boîte. La première équipe qui fait remonter sa boîte à la surface grâce aux balles de ping-pong à l'intérieur gagne. Les courses sont à valoriser pour motiver les élèves, mais aussi les relais. Les jeux du type béret en allant chercher un objet plus ou moins lesté.

Nous travaillerons aussi sur le sauvetage, avec le plus petit mannequin puis le corps d'un copain. Bien insister sur la tenue du mannequin ou du copain. Sur une ou deux séances : on travaille avec les palmes.

Possibilité de s'entraîner à la natation synchronisée par deux ou trois, notamment pour que les élèves travaillent sur la respiration, mais aussi sur les appuis dans l'eau.

A l'avant dernière séance, nos élèves passent le test nautique pour la pratique du kayak (ils doivent tomber à plat dos dans l'eau, nager sur 20 mètres et passer sous une ligne d'eau). Ils auront tous un gilet de sauvetage pour réaliser ce test, mais ils doivent aussi être habillés avec un pyjama léger par exemple. Les élèves rigolent beaucoup de se voir ainsi.

Si l'élève rate le test il essaie à nouveau à la dernière séance. Par contre, s'il rate à nouveau il ne pourra pas venir avec nous lors des 4 séances de kayak en fin d'année. Il ira dans une autre classe de l'école, car nous avançons sur l'eau et il ne peut pas rester seul au bord de la rivière.

Nos élèves de CM2 passent pendant le temps du test nautique (qu'ils ont déjà eu en CM1) le savoir nager.

Nos élèves devront être aussi à l'aise que cette marmotte à la fin des séances.

Progression rapide

Pour faire pratiquer les élèves je ne dipose que de la cour et du hall de l'école qui est petit avec quatre poteaux au milieu. J'ai 8 tapis à disposition.

Je propose 3 séances par semaine aux élèves avec 2 APSA différentes (une à l'intérieur et une à l'extérieur).

Période 1 : en extérieur endurance (la base pour préparer toutes les autres APSA de l'année et à l'intérieur gysmnastique au sol.

Période  2: extérieur : handball (pour travailler la coopération) et lutte (pour diminuer les rivalités entre les élèves qui peuvent commencer à naître).

Période 3 : intérieur : natation et escalade.

Période 4 : intérieur : escrime, extérieur : courir vite et relais (avec un travail dans la montée de l'école).

Periode 5 : extérieur : kayak et theque, intérieur : danse et acrosport ( pour la fête de l'école).

Rajouter rugby à la place d'une autre APSA surtout si la classe est difficile.

Endurance

Première séance:

Les élèves se mettent par deux. Les élèves doivent réaliser 15 tours.  Ils peuvent marcher mais pas deux tours de suite. Quand ils commencent un tour en marchant ils doivent le faire intégralement en marchant. Un élève pratique et l'autre complète le tableau, puis ils inversent les rôles. Quand l'enfant marche son camarade note un M dans la case et un C quand il court. Le temps final doit être noté sur la feuille. Le but est de parcourir les 15 tours en évitant de marcher, donc de maintenir son rythme.

Puis, les rôles sont inversés et après mise en commun. On montre que les enfants qui n'ont pas marché ont fini plus vite. Il vaut donc maintenir un rythme identique tout au long du parcourir, au lieu de partir très vite et de marcher et de repartir vite et de remarcher...

Les élèves recommencent le même exercice en essayant de s'améliorer en prenant en compte les explications.

Les autres séances :

Je tiens le chronomètre et je donne le temps toutes les minutes. Quand un élève a terminé son copain me demande le temps.

Les élèves seront toujours par deux, un élève qui pratique et l'autre qui compte les tours sur le cahier de brouillon en notant 1,2,3... à chaque fois que le copain passe devant lui. A la fin, il notera le temps réalisé.

Les élèves doivent courir par deux, c'est plus entraînant et plus facile. Au vue de la première séance, ils doivent trouver quelqu'un qui court au même rythme qu'eux.

A chaque séance, l'élève doit relever un défi ( le deuxième document juste en-dessous). Les élèves ont la feuille dès la deuxième séance. Ils doivent tous commencer au premier défi. Quand un défi est réussi, l'enfant peut passer au suivant. Quand il est raté, il doit essayer à nouveau lors de la séance suivante.

Tableau première séance

Il faut compléter le tableau par un C ou un M.

Tableau des défis

Voici les défis pour les CM1 et CM2

Echauffement

En intérieur : placer les tapis par deux dans le sens de la longueur.

Faire une colonne d'élève assis derrière chaque rangée de tapis ( 6 élèves par tapis pour un effectif de 24).

Faire des traversées et l'enseignant indique le thème (à 4 pattes, en avant puis en arrière, en canard en avant et en arrière sans tomber, 5 sauts puis 6 sauts sur chaque tapis en avant et en arrière, l'araignée en avant et en arrière, ramper sur le ventre et sur le dos, libre...). Puis un relais à quatre pattes ( l'élève doit faire un aller et un retour pour taper dans la main de son partenaire). Les 4 rangées sont en opposition.

Ou un échauffement basique avec un élève qui montre les articulations à échauffer en partant de la nuque jusqu'aux chevilles.

Possibilité de faire un crocodile gazelles en regroupant les tapis au centre pour finir l'échauffement : mettre un ou deux crocodiles et les gazelles sur trois lignes pour éviter que les élèves ne se cognent. Faire partir chaque rangée une part une. Possibilité de toucher tout le corps, la tête, le dos, le ventre, les pieds, les mains... si je suis touché ou que je sors du tapis je suis éliminé....

En extérieur : les élèves sont par deux l'un derrière l'autre et celui de devant dirige, l'autre qui doit suivre et faire à l'identique à moins d'un mètre (les épaules, en avant, en arrière, changements de direction...). L'enseignant siffle pour inverser les rôles et les partenaires.

Puis le jeu du miroir, les élèves sont sur trois lignes à la première séance l'enseignant montre pour les autres se sera un enfant. En pas chassés vers la gauche, la droite, en avant, en arrière et flexion extension. Il faut espacer un peu les élèves.

Escrime

Récolter une bouteille de Badoit par élève.

Mettre trois tapis dans le sens de la longueur qui représentent la piste. 

Expliquer aux élèves le langage utilisé en escrime (En garde! Etes vous prêts! Allez! Halte!) et montrer les gestes. 

Ils n'ont pas le droit de se retourner pour éviter d'être touchés.

Partir sur des assauts de 5 ou 3 points gagnants de manière à tourner rapidement.

Plusieurs possibilités soit les élèves doivent toucher tout le corps, soit le haut du corps, soit le bas du corps (chaque exercices peuvent donc avoir ces trois variantes). 

Situation de référence: faire une montante descendante comme pour les sports de raquette.

Varier les oppositions et mélanger filles et garçons.

Insister sur la flexion des genoux et sur l'allongement du bras et du corps dans son ensemble au moment de l'attaque.

Travailler un thème à chaque séance : attaque, parade, défense et attaque, arbitrage.

Faire un atelier pour les assauts et deux ateliers de travail de situation. Travailler l'arbitrage sur l'atelier pour les assauts avec un arbitre de piste et deux à côté du tapis. 

Pendant les explications des exercices ou le retour après manipulation, faire assoir les élèves et ils doivent poser les bouteilles sur les tapis pour éviter le bruit.

 Vous pouvez aussi faire venir un maître d'arme pour montrer tout l'équipement aux élèves (si vous avez la chance de travailler à côté d'un club d escrime ou d'en connaître un.)

Gymnastique au sol

Expliquer dès la première séance l'évaluation qui sera de faire un enchaînement d'au moins 8 figures différentes pour les CM2 et 6 pour les CM1 sur la musique de son choix. Ils doivent utiliser tout l'espace. Il ne faudra pas de pause entre les figures. Ne choisir que des figures que l'on maîtrise.

Placer les tapis par deux dans la longueur et faire 4 rangées.

Les élèves sont assis en colonne derrière une rangée de tapis et autant d'enfant derrière chaque tapis.

Ils font des enchaînements :

1/ salut,roulade  avant, saut,roulade avant, salut. Attention au placement de la tête le menton doit être sur la poitrine. Pour le saut les bras au ciel et ils doivent se gainer. Si des élèves ont des difficultés en roulade les faire travailler dans une pente. Ils partent de la partie la plus haute pour rouler en contrebas.

2/ salut, roulade avant, demi-tour, demi-tour, roulade avant, salut.

Pour travailler les tours, sauts... mettre chaque enfant dans un carreau du carrelage au sol. Faire travailler les sauts et dire aux élèves que le saut est réussi lorsqu'ils atterrissent dans le même carreau sans avoir les pieds qui dépassent. Attention au gainage!

3/ salut, roulade avant, planche, roulade avant, salut. 

Pour la planche il faut fixer un point sur le mur ou autre, garder la jambe d'appui pliée et quand l'élève est stable il tend la jambe. Il faut tenir 3 secondes. Après on pose le pied avant de repartir en roulade et quand c est maîtrisé l'élève ne repose pas le pied et part directement en roulade.

4/ salut, roulade avant, chandelle, appui, roulade avant, salut. 

Pour la chandelle, l'élève s aide de ses mains dans son dos pour monter la chandelle et lorsqu'il est stable il enlève les mains et doit tenir 3 secondes en étant bien droit avec les orteils vers le ciel. Il faut se grouper pour redescendre les jambes.

5/ salut, roulade avant, demi-tour, roulade arrière, salut.

Travailler dans la pente la roulade arrière si problème. Attention à la tête. Pousser les jambes vers l arrière et non vers le ciel. Rester en boule. Partir sur les orteils.

Varier en mettant des tours complets, des pivots, changer les enchaînements... 

Puis, les élèves sur une traversée doivent faire 3, puis 4, puis 5 figures différentes.

Distribuer une feuille de classeur pour que les élèves notent leur enchaînement en écrivant juste le nom de la figure et en faisant la flèche dans le sens où ils veulent se diriger. Ils doivent tracer au départ un gros rectangle qui matérialise les tapis.

Lors de l'évaluation, l'élève apporte sa feuille avec son enchaînement et les autres sont assis autour du tapis pour observer.