Vidéo très simple pour expliquer les différents troubles dys

Schéma clair pour mieux comprendre

Les différentes dys.

Schéma sur dysphasique.wordpress

La dyslexie, la dysorthographie, la dyscalculie, la dysphasie et la dyspraxie sont présentes dans les classes.

Il faut adapter au maximum pour ces enfants qui sont très fatigables, mais on est parfois perdu face aux élèves dys. Je vous propose donc de regarder les différents articles sur mon blog, afin de vous aider un peu je l'espère. N'hésitez pas à me faire part d'autes idées.

 

Documents à remplir

Ce schéma a été diffusé durant une animation sur les dys

Les papiers à remplir pour les élèves dys.

- PPRE (Programme personnalisé de réussite éducative), ce document est réalisé pour une période courte de 6 à 8 semaines sur une difficulté bien précise de l'apprentissage. Il doit être signé par les parents et constitué par l'enseignante  avec l'enfant.

- PPS ( projet personnalisé de scolarisation) est un dispositif qui relève de la MDPH. Il s'adresse aux enfants reconnus comme "handicapés", il peut donc s'adresser aux élèves souffrant de dys.

- PAP (plan d'accompagnement personnalisé) pour tous les enfants souffrant de dys mais dont le degré de sévérité ne relève pas d'une reconnaissance de handicap. Rempli par l'enseignant et le médecin scolaire.

- PAI (projet d'aide individualisé) pour les enfants souffrant de maladies avec un traitement médical pendant les cours (asthme, allergie, diabète...).

L'enfant pourra être vu par le médecin scolaire et la psychologue scolaire, afin de monter le dossier pour l'ESS (équipe de suivi de scolarité) où l'enseignant référent sera présent. Lors de cette réunion, un dossier pour la MDPH (maison départementale des personnes handicapées) sera constitué. Ainsi, l'élève pourra disposer d'adaptations (possibilité de demande d'AVS, d'ordinateur, de temps supplémentaires durant les examens, de scripteurs...).

Lors de l'ESS seront présents toutes les personnes qui interviennet auprès de l'enfant (psychomotricienne, ergothérapeute, orthophoniste (toutes les personnes du suivi extérieur seront conviées), psychologue scolaire, enseignante, directrice, enseignant référent et bien évidemment les parents).

Les parents ont toujours le choix d'accepter ou de refuser de monter un dossier à la MDPH, c'est eux qui décident. Ce dossier permet la reconnaissance du handicap dans les apprentissages (il faut bien expliquer aux parents qui sont parfois réticents en entendant le mot handicap.)

 

La dyslexie

schéma sur Doxacours

      Voilà ce que voit un enfant dyslexique tes-vous capable de retrouver le texte original) :
 
Monsieur etma damare novon deupari achameau nit. Ladisten cet deux 600 Km lavoix tureconsso me 10 litr rausan quil aumaître. Ilfocon thé 18€ deux pé âge d'aux taurou tet 8€ dere papour désjeu néleumidit. Les sens kou tes 1€ leli treu ilpar ta 8 eureh. Kélai laconso mas siondes sans ? Quélai ladaipan setota lepour levoiaje ?
 
Il faut vous concentrer davantage pour réussir à lire et comprendre ce texte. Voici l'énoncé de départ :
 
Monsieur et Madame Renaud vont de Paris à Chamonix. La distance est de 600 km et la voiture consomme 10 litres aux cent kilomètres. Il faut compter 18€ de péage d'autoroute et 8€ de repas pour déjeuner le midi. L'essence coûte 1€ le litre. Ils partent à 8 heures.
Quelle est la consommation d'essence ?
Quelle est la dépense totale pour le voyage ?
 
Source : dossier dyslexie de l’université de Grenoble (www.grenoble-univ.fr)
 

La dyslexie

Voici une courte vidéo sur un élève dyslexique. Témoignage d'Olivier. Cette vidéo est issue de wizdeo.com/s/telessonne

La dyspraxie

Schéma sur Doxacours

Les élèves dyspraxiques sont souvent des élèves dont on a parlé en ces termes : il est maladroit, il ne fait pas attention, il n'est pas bon en sport, il est lent, ... et encore parfois bien pire.

Un élève dyspraxique va avoir des difficultés au niveu de la motricité fine (l'écriture parfois illisible, la géométrie enfin l'utilisation des outils géométriques, poser une opérations, se répérer sur une feuille, écrire sur les lignes...). Il faut diminuer l'écriture pour éviter la surcharge de travail (dans les cours d'histoire, géo... texte à trous à compléter pour faciliter mais aussi pour que le cours soit lisible et agréable à apprendre). Si besoin utiliser l'ordinateur (attention certains dyspraxiques avec des difficultés spatiales ont du mal à taper à l'ordinateur : il existe différents logiciels pour apprendre à taper (comme tap' touche). Il y a aussi des logiciels qui permettent d'écrire à la place de l'enfant (en fait l'enfant à un micro et il dit à l'ordinateur ce qu'il doit écrire). L'utilisation d'Audacity pour s'enregistrer et entendre autant de fois qu''on le souhaite un texte est très intéressant notamment pendant les dictées (les élèves dysgraphiques ont ainsi plus de temps pour éviter de se précipiter).

Mais aussi pour s'habiller, faire du vélo, jouer avec un ballon, gérer les distances, faire ses lacets, mettre ses boutons, tenir ses couverts...

Ces élèves ont besoin de supports adaptés (voir les articles sur les aides dys et logiciels) afin d'être le plus possible en réussite. Il faudra proposer une adaptation en EPS.

Il doit réussir à reprendre confiance en lui, pour pouvoir réussir. Il est possible qu'il est des difficultés relationnelles avec les autres enfants, il est parfois mis à l'écart. Il a des problèmes pour échanger.

Je vous conseille de regarder la vidéo qui suit, mais aussi si vous désirez encore plus de détails voici une autre vidéo de trente minutes sur ce thème (bon visionnage):

https://www.youtube.com/watch?v=kCmy-vMYtGY

 

Vidéo d'un dyspraxique

Vidéo (issue de psyadom.com) assez courte qui retrace les problèmes rencontrés par un dyspraxique à l'école.

La dysphasie

Il est important que le diagnostique de dysphasie soit posé le plus tôt possible. La dysphasie est un trouble du langage. En fonction du type de dysphasie, la compréhension ou/et l'expression et/ou l'organisation grammaticale peuvent être altérées.

Un élève dysphasique va avoir un déficit au niveau du vocabulaire. De plus, il n'utilisera pas le bon mot et pourtant il sera persuadé d'avoir raison car pour lui il donne la bonne réponse. (ex une phrase d'un de mes élèves : j'ai fait cuire le gâteau dans le frigo. Dans sa tête il visualise un four mais confond le mot avec frigo).

Les notions de temps sont difficiles à comprendre (confusion dans la journée le matin, le midi et le soir), mais aussi pour apprendre les jours de la semaine et les mois de l'année.

Le discours n'est pas fluide et l'enfant a besoin de se reprendre plusieurs fois pour construire sa phrase. Il faut le guider et parfois l'aider à structurer sa pensée.

Un élève dysphasique peut ensuite être orienté en CROP (centre ressource de l'ouïe et de la parole).

 

Vidéo simple et concrète sur les dys

Vidéo des maternelles avec deux mamans qui témoignent et une spécialiste.